Etat des travaux E206

Les bénévoles de La Traction, aidé d'un spécialiste chaudronnier pour les travaux de soudure, se sont affairés entre 2014 et le printemps 2016 à la révision de la chaudière de la E206. Revivez l'évolution des travaux.

Pour des photos plus grandes => Galerie photo des travaux 

juin 2016
Et voilà, en route pour la saison 2016 avec la E206. Merci de votre soutien !

10 octobre 2015
Première mise sous pression à chaud. Tout va pour le mieux. La Locomotive pourra entrer en service pour la saison 2016. Il y a encore beaucoup de travail, mais l'essentiel est fait !

12 septembre 2015
Côté boîte à feu, les tubes, déjà mandrinés contre la plaque tubulaire, sont ensuite soudés par un chaudronnier. Comme à toutes les autres étapes, un travail minutieux.







05 septembre 2015
Après sa révision complète, pose du raccord de l'échappement entre le boggie et la boîte à fumée. 









29 août 2015
Un premier test sous pression à froid (pression d'eau) a été effectué avant la soudure des tubes. Pour cela, les soupapes de sécurité sont déposées et remplacées l'une par un bouchon, l'autre par un raccord spécial permettant de monter la chaudière en pression.

22 août 2015
Pose et serrage du dôme à vapeur ainsi que des différents éléments révisés (chapelles, prises vapeur, etc.).





16 août 2015
Parallèlement au nettoyage de la chaudière, à la préparation et à la pose des nouveaux tubes, différents appareils sont entièrement révisés, comme ici le régulateur qui a été entièrement démonté, nettoyé et réinstallé dans le dôme. Pareille pour toute la robinetterie.










16 août 2015
Les tubes qui dépassent de quelques mm la plaque sont sertis en deux temps, de sorte à former une sorte d'ourlet. Prochaine étape : la soudure.








15 août 2015
Vue intérieure depuis le dôme encore ouvert.
15 août 2015
Les tubes sont mandrinés sur les plaques tubulaires aux deux extrémités de la chaudière.









14 août 2015
Les 224 nouveaux tubes ont été livrés et mis en place.


En cours de "tubage", une prise de vue inédite depuis l'intérieur de la chaudière: en bas les tubes posés; au devant à travers la plaque tubulaire (boîte à fumée) la lumière montre le nombre de tubes à installer. On distingue encore le Tm 10 de La Traction.
6 juin 2015
Les travaux reprennent. Il s'agit maintenant d'aléser chacun des trous de la plaque tubulaire de la chaudière. Ce travail est effectué avec précision grâce à une perçeuse magnétique qui permet une avance régulière. Le côté de chaque trou est ensuite rainuré.


12 mars 2015
La chaudière est contrôlée par les spécialistes et l'ASIT. Aucune anomalie et le retubage pourra commencer. Mais avant cela, priorité sur la mise en service de la E164 qui doit rouler en mai.

14 février 2015
Les travaux de nettoyage sont achevés dans la chaudière. Un petit coup d'aspirateur pour conclure.

La boîte à fumée est également toute propre. La tuyère d'échappement de la vapeur a été démontée et le béton réfractaire complètement cassé.
3 janvier 2015
Parallèlement au détartrage qui continue, le béton réfractaire de la boîte à fumée est cassé.
20 décembre 2014
Et le détartrage continue ...

20 décembre 2014
Chacun des 224 trous des deux plaques tubulaires est minutieusement meulé pour préparer le mandrinage des nouveaux tubes.
6 décembre 2014
L'heure du détartrage au marteau à aiguilles est arrivée.


21 novembre 2014
Après 20 ans, la quantité de calcaire est impressionnante (photo du haut : une couche de 5 cm dans la tôle de protection sous la chapelle d'introduction du côté chauffeur, l'injecteur le plus utilisé). 
 
21 novembre 2014
L'opération de détubage peut débuter, reste à donner un petit coup de chalumeau du côté de la boîte à fumée.


21 novembre 2014
Le détubage se fait à l'aide d'un cylindre à extraction hydraulique.
21 novembre 2014
Les tubes sont sortis un à un, deux jours complets de travail. 

Octobre 2014.
Environ quarante heures de travail ont été nécessaire pour fraiser et meuler les soudures (plaque tubulaire côté foyer) afin de préparer l'extraction des tubes.

Octobre 2014.
Le foyer est un espace restreint pour une tâche difficile.
Octobre 2014.
Encore beaucoup de travail pour fraiser et meuler les soudures que l'on aperçoit clairement en haut de la plaque tubulaire. En bas, un partie du travail est déjà effectué.
Octobre 2014.
Il s'agit de préparer le détubage de la chaudière. Grâce à un outillage spécial, les soudures des 224 tubes sur la plaque tubulaire côté foyer sont fraisées puis meulées.
Fin août 2014.
Une fuite importante apparaît sur plusieurs tubes bouilleurs de la chaudière, de manière flagrante en bas à droite mais également au centre (ici du côté du foyer).

Après 20 ans d'activités, une telle usure est normale (ici la plaque tubulaire du côté de la boîte à fumée) et il faut s'attendre à d'autres fuites similaires. La Traction renonce à boucher les tubes concernés et envisage de révision d'envergure de la chaudière. La locomotive est déclarée hors-service.